peinture

Je m appelle mandie huile 40x30 cm 2019

Portrait de votre animal de compagnie

Heureuse de vous retrouver tous!

Il me semble important de revenir aujourd'hui sur un thème qui vous tient à coeur.

Il s'agit du travail que vous me confiez, le portrait de votre animal par exemple.

Le mieux est de m'adresser plusieurs photos suffisamment nettes. 

C'est le regard de votre animal qui sera déterminant et donnera de la vie au portrait alors n'oubliez pas le regard!

Gros plan sur les yeux!

Vous pouvez m'adresser par la poste vos photos.

Steva ,Brigitte Conan

Kerlecun

29620 Plouégat-Guerrand.

A votre guise, le portrait sera peint à l'huile ou à l'acrylique sur toile.

Format recommandé 30x40 cm minimum.

Prix à partir de 250 euros , livré à votre adresse, frais de port en sus.

Devis gratuit.  Informations à votre demande. 

mail: steva_peintre@yahoo.fr

Mandie Je m'appelle Mandie, huile sur toile format 30x40 cm

Inspirante nature!

Pardonnez-moi mon absence, mais comme dit le fameux proverbe, "on ne peut être au four et au moulin!"

Je peins certes. Et je n'ai jamais fini d'apprendre! Je sais combien il faut rester modeste. Le paradoxe étant que plus je vieillis, plus je doute!

La contemplation de la nature me dit cela. J'essaie de capter l'émotion qu'elle me procure. Je la vois cette nature dans tous ces états depuis que je vis à la campagne.

Ce ciel en mouvement toujours, ces lumières évanescentes, le vol d'un oiseau... Oh comme j'aimerais fixer cela sur la toile, une toile qui restituerait fidèlement je ce je ressens!

Une toile qui communiquerait au regardant cette émotion vive, indescriptible!

Je ne dis pas que j'ai échoué dans ce but de procurer de l'émotion car vous me dîtes souvent que mes toiles vous touchent...

Je me dis juste que je dois persévérer pour aller encore plus loin.

Cette nature je la sens terriblement fragile. Nous savons tous combien les activités humaines modifient notre environnement.

On peut espérer que les hommes, un jour, ne seront plus soumis au diktat de l'argent et que le partage ne soit plus un vain mot...

Serait-il déjà trop tard comme nous disent certains scientifiques?

Je veux croire que non.

Quand je lève les yeux au ciel, je me dis que nous sommes bien peu de chose et notre planète terre est si petite!

C'est cela que je tente de traduire dans mon travail artistique depuis tant d'années déjà!

Vision extra terrestre, huile sur toile 1996 

Vision extra-terrestre, 1996 huile sur toile 

 

 

 

SOS, collection particulière, huile sur toile 1990 ,93x70 cm

SOS, une toile pour exprimer ma solidarité avec les plus faibles

Bonjour à tous!

Jai partagé ce matin sur ma page Facebook quelques citations "philosophiques"qui peuvent apporter un peu de paix, de douceur et d'amour si on les met en application. C'est d'ailleurs le cap le plus difficile à tenir en ces temps troublés. Néanmoins, protégeons nous et nos proches de toutes actions de haine et de violence qui n'avancent à rien.Le ressentiment est profond parfois, j'en conviens mais la violence entraîne la violence.Je suis moi-même révoltée par toutes ces injustices. Je me situerai toujours du côté des "moins" forts. La vie ne m'a jamais fait de cadeau et je sais trop bien ce qu'est la misère. Je l'ai côtoyée tant de fois,surtout à Paris dans le métro. Je n'ai rien oublié de tout cela. Parfois des images me reviennent encore et me hantent.... C'est aussi peut-être pour cela que je peins en couleur, pour apporter une touche de poésie dans un monde qui en a cruellement besoin. Une toute petite pierre ajoutée à l'édifice. 
Amitiés,

Steva

Phto d'illustration SOS, huile sur toile 93x70 cm, 1990, collection particulière

SOS, collection particulière, huile sur toile 1990 ,93x70 cm

Vision extra terrestre, huile sur toile 1996

Pensées du jour...

Pensées du jour...

Je me dis que j'ai bien de la chance d'avoir trouvé ma place en ce monde. Je fais ce que j'aime et si j'en suis là aujourd'hui je n'oublie les galères et les défis que j'ai dû relever: tomber tant de fois puis repartir à cloche-pieds souvent... Tout cela m'a tellement épuisée...

Peindre pour moi, c'est dire au monde et aux gens que je pense à eux et que j'aimerais que tout le monde soit heureux sur cette terre. Je sais, ces propos sont très puérils. C'est "mon acte" naïvement militant. 

Je ne me sens hélas pas assez forte pour me battre sur le terrain: la vie m'a trop fragilisée, mais j'admire le courage de ce qui le font et je les soutiens.

Ce monde va mal, nous le savons tous. Le plus gros enjeu c'est bien la protection de l'environnement avant toutes choses. Je viens de lire ceci dans un discours de Harrisson Ford, l'acteur/militant:" l'homme a besoin de la nature mais la nature n'a pas besoin de l'homme". Tellement vrai. On se détruit tout seul au nom de l'économie de marché, du fric... Tant de laissés pour compte dans tout ça. Je pense chez nous à la révolte des gilets jaunes. Bien sûr je les soutiens. Il est anormal de ne pas pouvoir vivre de son travail (quand on en a). Je pense aujourd'hui surtout aux enfants, aux familles si vulnérables...  Dans trois semaines ce sera Noël. Ne pourrait-on pas organiser une collecte?

Illustration choisie: je m'interroge sur le devenir de l'homme, sa place dans le monde... Un appel au secours aussi à l'époque...

"Vision extra-terrestre" huile sur toile de 1995 55x46 cm.

Le travail ne s'arrête jamais!

Voilà déjà un bon moment que je vous ai laissé sans nouvelles.

La raison? Le travail bien sûr!

Il y a eu aussi l'aménagement de la galerie/atelier et vous pouvez maintenant venir directement découvrir mes oeuvres.

Me contacter au 06 32 55 33 16. L'atelier galerie se trouve à Kerlecun , en campagne , commune de Plouégat-Guerrand.

En ce moment, je suis inspirée par les astres... Le soleil, la lune,  couleurs chaudes ou froides c'est selon!

Je me laisse guider par mon instinct et cette sensation d'être en phase avec les élements naturels.

Il faut dire qu'ici, la nature est inspirante!

Nuit de pleine lune...

Nuit de pleine lune, huile sur panneau dans une fenêtre

Scène ouverte

Scène ouverte, huile sur toile 65x54 cm 2018

Ce que les astres disent à la nuit...

 Ce que les astres disent à la nuit, huile 65x54 cm 2018

L'Ile du Cerf-volant

L'Ile du cerf-volant

Exposition de Plestin: article de presse à lire!

Steva le tregor 22 fevrier 2018

Nul besoin de rajouter quoique ce soit!

Mes propos sont relatés avec justesse.

Merci au journaliste pour le temps qu'il m'a consacrée.

J'espère que cet article vous donnera envie de découvrir mon travail.

L'expos de Pkestin-les-Grèves se terminant le 2 avril, vous avez le temps!

Affiche expo notre dame 2018 

S'émerveiller encore!

Legerete 40x30 cm technique mixte 2015

On m'a souvent reproché mon côté enfantin.

Je l'avoue, je ne cherche pas à faire trop adulte, trop sérieux.

Je revendique ce point de vue. Je pense que cet état d'esprit me permet de m'exprimer avec une apparente légèreté même si au fond de moi,  je demeure parfaitement consciente de mon époque.

Il ne se passe pas un jour sans que je pense à l'état actuel du monde. C'est sûrement pour cela que j'aime à me réfugier dans un univers que je construis en peignant. Dans mon monde à moi, tout le monde est heureux!

Les dernières images d'horreur que j'ai en tête sont celles du reportage "Envoyé spécial" diffusé jeudi 8 février sur la 2. C'est un exemple parmi d'autres.  Les enfants yéménites,  survivants solitaires au milieu des décombres d'une ville dont je n'ai pas retenu le nom , des êtres humains comme nous, oubliés de tous, de l'Europe qui n'a aucun intérêt à prendre position là-bas, si ce n'est la vente d' armes...

Des reporters vont sur place pour filmer ça et nous devenons témoins "voyeuristes "de cette infamie... 

Des enfants se meurent sous leurs eux, ils filment ... Nous regardons ces images, impuissants, consternés, outrés,dégoûtés...

Il y a tant de causes à défendre partout dans le monde. A titre individuel nous ne pouvons que nous révolter. Que font les états?

L'argent mène le monde, nous le savons tous. Les causes à défendre sont celles qui directement ou indirectement "nous" serons profitables.

Terrible constat.

Alors, moi je peins parce que je ne sais pas me battre autrement.

Chaque toile est une méditation sur l'état du monde. Il ne sert à rien de peindre le malheur.

C'est pourquoi je vous propose du rêve...

C'est mon point de vue. 

 

Nature quand tu nous tiens! Suite...

Voici donc terminées les premières toiles de cette année 2018.

J'ai travaillé librement à partir de photos sans chercher à recopier. Cela n'aurait pas beau coup de sens!

La photo aide à observer et fixer les souvenirs ...

©Steva Adagp paris 2018

Envol immédiat, hule sur toile 46x38 cm

"Envol immédiat" 46x38 cm, huile

Un grand bol d'air! 46x38 cm, huile sur toile

"Un grand bol d'air", 46x38 cm, huile

La roulotte abandonnée huile sur toile 46x55 cm

La roulotte abandonnée -version 2" huile 55x46 cm

Nature, quand tu nous tiens!

En ce début d'année, mon inspiration se tourne à nouveau vers la nature. 

Je délaisse donc quelques temps (mais vous savez que je ne suis aucune règle!) mes architectures improbables et autres oeuvres d'imagination.

Ces quelques voyages que j'ai pu faire ces derniers temps m'ont reconnectée à l'essentiel: la vie autour de nous dans sa plus grande simplicité, au naturel.

Les sujets ne manquent pas. Du petit rouge-gorge effarouché entrevu dans un parc à la roulotte (oui encore elle!) perdue dans un bois...

Rouge-gorge; 38x46 cm, huile

Je rajoute aussi cette toile de la même série. Elle s'est ajoutée à une commande.

Un reportage photographique dans la propriété, à la base une commande concernant le "portrait" de la maison familiale.

J'ai recomposé cette toile à partir des éléments vus: la cabane dans l'arbre construite par le papa, les épouvantails, le tipi...

J'ai adoré la sérénité qui se dégageait du lieu!

Un parfum d'enfance...

"Bienvenue chez nous!" (ou le paradis des enfants), huile sur toile 46x38 cm, collection particulière 2017

©Adagp Paris 2018

En ce début d'année pleine de bonnes résolutions, j'aimerais revenir sur un aspect primordial du travail du peintre: le style.

Qu'est-ce au juste que le style??

J'adhère à cette définition : "façon personnelle d'exprimer ses sensations, ses pensées, ses émotions".

Le style dans l'histoire de l'art est lié aux différents mouvements créés par des artistes.  

Sans rentrer dans les détails, le style permet à l'artiste de se différencier des autres. Ce qui veut dire que son expression lui est propre.

On peut ainsi l'identifier.

Le style Steva c'est quoi?

Depuis maintenant 30 ans que je peins régulièrement,  mon style se caractérise par une expression ... décalée, un peu enfantine, du moins en apparence. On pourrait peut-être me classer parmi les peintres naïfs, après tout pourquoi pas... Mes peintures ont souvent un parfum d'innocence, d'apparente simplicité aussi. Sachez qu'il y a toujours une reflexion derrière tout cela!

J'aime surprendre. J'aime m'exprimer de manière poétique, enjoliver mes sujets, transcender la réalité. 

Il y a toujours une piste à explorer pour le spectateur. J'aimerais juste qu'il comprenne que le images que je fabrique vont au-delà du visible. Si on évoque l'aspect technique du métier de peintre, il est vrai que je suis surtout autodidacte, même si j'ai travaillé en atelier (IPEDEC de Pantin, stages, travail en atelier...). J'admets donc des lacunes dans le domaine du dessin dit académique, ce qui ne veut pas dire que je ne sache pas desiner! On dira "peut mieux faire" mais finalement, une représentation académique de la réalité ne m'intéresse pas. Je connais aussi les techniques picturales classiques (huile/acrylique/gouache) que j'adapte à la liberté de mon expression... 

Le style Steva finalement c'est tout ça: un style poétique qui s'affranchit de toutes les conventions.... Un style tout en rondeur qui tente d'enjoliver le monde...

Je soumets à votre réflexion ce texte de Robert Thilmany au sujet de la peinture dite "naïve", que j'ai trouvé dans Wikipédia.

Tout en reconnaissant que plusieurs définitions de l'art naïf existent, Robert Thilmany s'essaie à recenser un certain nombre de « caractères apparents », non exhaustifs, et communs à cet art1 :

  • l'« étonnement » provoqué chez le spectateur, qui n'est toutefois pas celui induit par des œuvres surréalistes plus calculées, telles que celles de Magritte ou Dali
  • le « parfum d'innocence »
  • le « dépaysement », dû à la vision non conventionnelle de l'artiste
  • la « fraîcheur d'expression », découlant du regard intérieur
  • un certain « infantilisme » voulu (à ne pas confondre avec les manifestations spontanées de l'enfant) (...)