tristesse

Une pause s'impose parfois.

Bonjour à tous,

Nous avançons à grands pas vers les fêtes de fin d'année. Je souhaite que Noël veuille encore dire quelque chose, du moins pour les enfants.

J'espère qu'ils pourront encore s'émerveiller au pied du sapin.

Je suis triste quand je pense au combat courageux des gilets jaunes, ce cri du peuple qui n'est pas entendu.

Comment en est-on arrivé là dans un pays dit "riche"?

La fracture sociale était inéductable, nous savions tous qu'un jour ou l'autre une étincelle allait allumer l'incendie. 

Comment allons-nous sortir de cette impasse?

En ce moment, j'ai beaucoup de mal à me concentrer sur autre chose.

Je fais une pause nécessaire.

Mon art me semble tellement dérisoire...

Parfois j'ai du mal à rêver... Voici l'illustration de ma désillusion...

L'artiste désabusé..

eL artiste econduit ou desabuse 10f 11 2017

 

 

 

Paradoxes...

En ce début d'année il est de tradition d'échanger nos voeux.

Je ne peux m'empêcher de penser à tous les laissers pour compte de la terre pour qui ces voeux n'ont aucun sens.

Sur ma page facebook, je viens de signer deux pétitions que je vous ai invités à partager. 

La monétisation de l'humain à travers le commerce esclavagiste, les conditions de vie des femmes SDF... Nous pourrions continuer jusqu'à demain matin. Que font les états? L'ONU etc...

Encore un paradoxe flagrant de nos sociétés où s'affrontent sans fins les pires bassesses et aussi les meilleurs sentiments.

Tant que ce monde et les humains seront gérés par quelques uns comme une entreprise capitaliste (c'est bien de cela qu'il s'agit, non?) nous n'avons aucune chance de sortir de cet impasse.

"Etre rentable ou pas, that's the question"

Guerrier de la paix 80x80 1

Image d'illustration "Le Guerrier de la Paix", j'assume entièrement le paradoxe. 

Comment se battre aujourd'hui pour plus de justice et plus de paix???

Personnellement, je me sens dépassée, complètement impuissante...